‘Crosoft : Viens copain, on va écouter Passion Pit !

7 juin 2010 § Poster un commentaire

Que ceux qui pensent que Microsoft ne sont bons qu’à prôner l’infidélité sortent de ce blog ! (pour le coup, je préférais quand même quand tu nous disais que ton porno mode servait à offrir des cadeaux en cachette à notre copine… c’était plus romantique…). Bon, reste quand même là. Déjà qu’on n’est pas des masses… ce serait dommage de nous fâcher pour si peu. D’autant plus que le thème de ce post est « l’amitié » :).

Microsoft, il leur arrive donc aussi de faire des choses bien. En l’occurrence, je vais te parler de leur dispositif de promotion US autour de leur dernier téléphone : Kin.

On va commencer par le début : Qu’est-ce que Kin ?

Un peu d’étymologie pour bien comprendre. « Kin », rapporté par BusinessMobile, viendrait de l’anglais ancien signifiant le mot « parent ». Ce qui, aux yeux de Microsoft, représente le « genre de famille ou d’amis pour lesquels vous verseriez votre sang ». Le ton est donné, sors ton canif on va devenir frères de sang. Ou sors ton Kin, ça fera aussi l’affaire.

Il y a plus précisément 2 modèles. Tout deux fabriqués par Sharp et équipés du Windows Phone 7. Le premier se nomme Kin 1, et le second Kin 2 (l’historien spécialisé en anglais ancien devait être parti faire pipi à ce moment-là).

Maintenant qu’on avance, qu’est-ce que l’amitié ? Bon là inutile de philosopher. On a déjà pas mal donné sur l’anglais ancien pour trouver le nom. On va ici faire très simple : l’amitié, c’est plein de bons moments partagés entre nous.

Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec nos deux phones, Kin 1 et Kin 2, nous permettant de garder contact avec nos amis, mais surtout de partager avec eux tous nos instants de vie :

KIN is a phone that keeps up with everything that’s going on in your life – and gets your message out to the world. Get the latest updates from your friends on social networks, along with your favorite web sites right on the KIN Loop home screen. The KIN Spot makes it easy to share almost anything with almost anyone, all in one place. Everything you create gets backed up automatically to your own secure website called the KIN Studio, with all the storage you’ll ever need.

Pour simplifier l’affaire, ce serait donc un smartphone pour ado axé autour du social. Je vais te faire l’impasse sur les diverses fonctionnalités des phones, ce n’est pas ça qui nous importe ici, pour passer directement à leur dernière campagne autour de ces-dits Kin :).

Tout commence par un site, kin.com.

Sur celui-ci, on trouve :

  • Des vidéos, assez jolies à voir, sur les fonctionnalités sociales du Kin
  • Une description détaillée des phones
  • Le voyage de Rosa : Je ne sais pas exactement qui est cette Rosa, mais son grand problème est que ces amis sont répartis aux quatre coins de l’Amérique. Comme Kin a justement pour objet de se rapprocher de ses amis, pour le coup autant la filmer sillonner l’Amérique coucouter son réseau. Connait-elle vraiment ses amis ? Là est la véritable question… 🙂
  • Les vidéos à télécharger (là je reste assez dubitatif quant à une telle fonctionnalité…  On peut déjà les intégrer à son blog via Youtube, y-a-t-il vraiment des gens qui vont les télécharger pour les regarder sur leur Pc ?)
  • Puis finalement, les events (j’y reviens dans 3 minutes…)

Autour de ce site :

  • Une page facebook, qui reprend les mêmes éléments du site, mais permet également de témoigner que toi aussi tu aimerais bien avoir un Kin.

Toujours reprenant la même chartre graphique, qui est plutôt assez jolie et soignée. Au début je pensais qu’ils avaient oublié Flickr, mais finalement non : on publie les photos directement sur Facebook, ce qui est bin plus simple et viral.

Jusque-là rien de bien transcendant donc. Mais ça le devient davantage si je te parle des events. Microsoft ne se contente en effet pas pour son Kin d’une présence web, mais couple celle-ci à des évènements physiques (principalement des concerts) au travers l’Amérique.

Quel est l’intérêt ? Sur le web, on a beau faire des sites super intéressant, ça reste des expériences assez limitées. Donc pour pallier à ce défaut, on organise des évènements réels. Sur la base de ceux-ci, on pourra alors alimenter nos réseaux en témoignages, photos… de bons moments qu’on aura passé entres amis, et ce finalement grâce au Kin :). Là où le web social permet la diffusion d’expériences réelles… je t’en avais déjà parlé au cours de l’article Diesel, Celio : le shopping à la mode 2.0. Sauf qu’ici, on ira jusqu’à créer ces évènements sociaux qui feront l’objet de discussions et de témoignages, qu’on complète par tout un ensemble d’outils en vue de faciliter ces conversations.

Rajoutons un peu de piquant :). Ces concerts, personne ne sait ni où ni quand ils vont avoir lieu. Les informations (lieux, horaires) ne sont révélées qu’au compte-goutte, un peu partout sur les réseaux sociaux. Du coup, on implique encore plus sa communauté :).

Pourquoi j’aime bien cette vision web = prolongement du monde réel ? Car parfois on reproche au web de pousser à l’isolement. Que finalement on se retrouve tous derrière son écran,  raconter sa vie à qui le veut (je t’invite à ce titre à relire mon excellent article Facebook : Ton réseau est-il ton ami ? :)) ; mais que pendant ce temps on passe à côté de bien des rencontres de visu bien plus divertissantes et socialisantes. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la Mariée de la Rue bleue.

mariée-rue-bleue

Mariée de la Rue bleur, "Où tu vas quand tu dors en marchant...?"

(merci à Cyrielle pour la photo :))

On va faire un point sur cette « Mariée de la Rue bleue », car ce n’est pas évident :s. C’était à l’occasion de la nuit « Où tu vas quand tu dors en marchant… ? », organisée au Quartier St Roch (Québec) le dernier week-end de Mai. Bon malheureusement on n’a pas pu tout faire, faute de queue (c’est la première fois que je vois des organisateurs mettre en place des passages à niveau dans des files d’attente o_0’). Donc on a commencé par les dormances mécaniques, puis on est arrivée Rue bleue. Au début ça allait ; c’était un M. Poubelle qui nous invitait à recycler. Mais ça a commencé à virer au glauque avec la religieuse prostituée et le cochon cannibale. Jusqu’au malade atteint d’Alzheimer, puis le clown dépressif. Je n’ai pas vraiment aimé la fin ; mais c’est dans ce contexte qu’on fait connaissance avec notre Mariée, coincée derrière sa vitre, cherchant désespérément l’amour qu’elle ne trouvera pas car Internet dé-sociabiliserait notre société. Loin de moi ici l’idée de diaboliser Internet. J’ai bien conscience que ce ne sont que des cas atypiques, loin de donner une vision objective des impacts d’Internet sur note société. Mais l’idée était de nous sensibiliser à cette dérive ; d’où je te fais part sur ce blog de cette sensibilisation. Et pour le coup, ça me fait quand même bien de la peine pour la Mariée de la Rue bleue…

En bref, concernant notre Kin :

1/ Un dispositif qui s’étale sur tout le web (facebook, twitter, youtube…) et s’étend même au-delà, ce qui le rend à mes yeux encore plus sympathique.

2/ Un message axé autour des instants partagés entre amis, qui me semble bien mis en avant. Autant pour l’Iphone, mis-à-part pour paraitre hype, on a du mal à comprendre à quoi il sert. Pour le Kin, c’est clair et facilement mémorisable : partager avec son réseau d’ami.

3/ Le web ne saurait se substituer au monde réel. Il a ses avantages (suppression des distances physiques…), mais n’agit qu’en tant que prolongement de notre monde. Tant que ça parait évident, alors tant mieux. Mais le jour où ça ne le devient plus, se remémorer de cette mariée de la Rue bleue. Est-ce qu’une plate-forme virtuelle peut se substituer à un cours en classe ? Voilà un bel exemple de notre dérive de la Mariée de la Rue bleue…

++

Sources :

Microsoft Kin social media marketing – a case study

Microsoft offre des concerts gratuits… qu’il faut trouver!

Microsoft KIN to Sponsor Another Facebook Road Trip

Publicités

Tagué :, , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement ‘Crosoft : Viens copain, on va écouter Passion Pit ! à [ Tapez votre url ici . fr ].

Méta

%d blogueurs aiment cette page :